Exposition | Mondes tsiganes

Une exposition itinérante du Musée national de l’histoire de l’immigration de Paris

L’exposition Mondes Tsiganes explore le rapport de la photographie aux Roms, Manouches et Kalé-Gitans. Perçus comme des éternels errants, comme menaçants et suspects, intrigants et fascinants… de multiples représentations de ces communautés tsiganes traversent l’histoire du médium. Passant au crible les multiples usages de la photographie, l’exposition révèle la construction des stéréotypes dont ces communautés ont souvent été les victimes, donne à voir une autre vision des Tsiganes, et permet de comprendre les origines d’une discrimination qui perdure encore aujourd’hui.

Du 18 NOVEMBRE au 13 DÉCEMBRE 2019

>>> Hall de la Maison de l’Habitat, Clermont-Ferrand
Horaires : du lundi au vendredi 8h30 – 12h / 13h – 17h30

LUNDI 18 NOVEMBRE

19h – VERNISSAGE DE L’EXPOSITION

20h – CONFÉRENCE D’ILSEN ABOUT

Changer le regard. Histoire et photographies des Roms, Sinti et Voyageurs en France

La diffusion très large des usages de la photographie, à partir des années 1880, coïncide avec la construction moderne de la « question tsigane », en France comme dans toute l’Europe. De multiples regards viennent conforter et alimentent tous les préjugés qui entourent ceux que l’État français appelle, après 1912, les « Nomades ». À partir des années 1920, à distance des chroniques visuelle qui démultiplient les stéréotypes, des photographes portés par un humanisme social déplacent les points de vue et fabriquent de nouveaux regards en quête d’une dignité oubliée. Des histoires singulières apparaissent, entre des photographes et leurs sujets, mais elles ne parviennent pas à empêcher le renouvellement régulier des images caricaturales ou simplistes. Changer le regard sur une des populations les plus stigmatisées revient à relire cette relation complexe des images et saisir ce qui peut nourrir une nouvelle histoire, inclusive et partagée, des Roms, Sinti et Voyageurs en France.

Ilsen About est chargé de recherche au CNRS, rattaché au centre Georg-Simmel de l’EHESS. Ses recherches actuelles portent sur l’histoire des politiques anti-tsiganes au XXe siècle et sur l’histoire des sociétés romani contemporaines en Europe.

Retour haut de page